FOOTBALL CLUB L' ABERGEMENT de CUISERY
Siège social ; Mairie 71290 L' ABERGEMENT de CUISERY
abergement-cuisery.fc@bourgogne-foot.fr
/
06 80 75 41 98
Faire le dos rond en attendant des jours meilleurs:
 
Avec seulement 4 rescapés de la saison dernière alignés au départ, on n’a pu apercevoir la différence de niveau en le championnat de R3 et de D3. Le manque de technique, le manque de physique, le manque d’envie ont fait cruellement défaut aux joueurs du FCAC ce dimanche contre SORNAY. Dès la 4ème minute une largesse de la défense sur un ballon mal renvoyé revient dans les pieds d’un attaquant qui n’en demandait pas tant pour venir tromper Rudy, score 0 – 1. Les joueurs du FCAC se sont procuré une seule occasion franche à la 25ème minute, Hugo s’enfonce sur l’aile droite pour centrer sur Rémy, le tir contrer revient sur Dylan mais la reprise est arrêtée par le gardien. Pourtant le jeu s’était équilibré et on pensait arriver à la mi-temps sur ce score. Une minute avant la fin sur un corner mal renvoyé Rudy s’interpose par 3 fois avant que le 4ème tir lui soit fatal, l’arbitre siffle la mi-temps sur le score de 0 – 2.
 
La seconde période reprend, et après 7 minutes sur un corner, l’arrière central de SORNAY place une tête décroisée en pleine lucarne, score 0 – 3. L’addition salée fait mal à la tête et au moral. 62ème minute, sur une bonne ouverture dans l’axe, Lucas se présente seul devant le gardien mais celui-ci détourne la frappe. 75ème minute sur un contre des adversaires, Rudy sort pour excentrer le joueur et l’obliger à forcer sa frappe que Thomas resté sur la ligne détourne hors du but. 80ème minute sur une balle perdue dans l’axe, contre de l’adversaire qui vient marquer un nouveau but, score 0 – 4.89ème minute, pressing de Sully et de Hugo qui prennent le ballon à la défense de SORNAY. Sully vient défier le gardien mais sans réussite. L’arbitre, très jeune et qui arbitrait son premier match sénior, siffle la fin du match sur le score de 0 – 4.
 
Il faut que la jeunesse se prenne en main, arrête de dormir et se donne sans compter sur le terrain. Il faut jouer 90 minutes à fond et ne pas jouer par acoups. Mettez de l’envie, de l’agressivité, la survie du club est entre vos mains si je peux dire mais plutôt entre vos pieds. Montrer nous ce dont vous êtes capable, ne baisser pas les bras, courage !!
ALLEZ LES BLEUS !!