FOOTBALL CLUB L' ABERGEMENT de CUISERY
Siège social ; Mairie 71290 L' ABERGEMENT de CUISERY
abergement-cuisery.fc@bourgogne-foot.fr
/
06 80 75 41 98
L’Abergement-de-Cuisery - Portrait Le gardien globe-trotter devenu entraîneur
À 44 ans, il peut se targuer d’une carrière des plus abouties. Sa carrière pro de 18 ans aura conduit Arnaud Margueritte aux quatre coins de France.
Arnaud Margueritte s’apprête à diriger la séance d’entraînement au stade de la Froidière.  Photo Michel SYLVAIN
Partout où il est passé, il n’a laissé que de bons souvenirs. Son esprit guerrier, combatif, sa hargne de vaincre lui ont forgé une solide carapace. Arnaud Margueritte, le Normand bon teint a fait le bonheur de 12 clubs : Rouen où il a effectué ses classes ; Avranches, Niort, le RC Paris, Nîmes, mais aussi sur l’Île de Madère, berceau de Christiano Ronaldo, Wasquehal, Carquefou, Blois, le FC Louhans, Louhans-Cuiseaux et désormais coach du FC Abergement-de-Cuisery.
Avant d’émigrer en Bresse du sud, Arnaud Margueritte, 44 ans, aura marqué l’histoire de Louhans-Cuiseaux.
Gardien de but, puis entraîneur adjoint
« Lorsque je suis arrivé à Louhans en 1995, j’étais en concurrence avec Stéphane Ferrand pour le poste de gardien titulaire en D 2. Toutefois, il faut dire que mon meilleur souvenir, reste cette magnifique saison 1998-1999 où nous sommes devenus champions de France du National ».
Effectivement, sur cet exercice, Margueritte aura été le principal artisan du parcours exceptionnel des siens. À lui seul, il a gagné la bagatelle d’une dizaine de points permettant ainsi au team de Philippe Hinschberger de regagner son billet pour la D2 à quatre journées de la fin.
Après 400 matches livrés en pro, Arnaud est revenu à Louhans en 2012, il coachait la réserve qui a accédé en Promotion d’honneur puis il est devenu l’adjoint d’Eric Boniface. Un bon tandem mais qui n’aura pas eu privilège à poursuivre l’aventure.
Aujourd’hui, Arnaud Margueritte a pris les rênes du FC Abergement-de-Cuisery. « Ici dit-il, j’ai trouvé une excellente ambiance : joueurs, dirigeants, bénévoles. Maintenant, il nous faudra assurer le maintien le plus vite possible ».
Michel Sylvain (CLP)